Home
>
Blog
>
Petit Portrait d'Alexandre Dufour
December 20, 2022

Petit Portrait d'Alexandre Dufour

Alexandre Dufour est le cofondateur de Côtelé Paris, la marque spécialiste du velours côtelé à partir de matières 100% biologiques et recyclées !

Ton déclic entrepreneur ?

J’ai cofondé Côtelé Paris en 2020 avec mon meilleur ami d’enfance François Le Vaillant, à l’âge de 23 ans. Depuis tout jeune, je voyais mon père cardiologue tenir son cabinet de consultation à Paris. Lors de ses études de médecine, il achetait des petits studios, les retapait puis les mettait en location. J’ai donc eu envie de faire la même chose lors de mes études, en contractant un prêt étudiant et en achetant un appartement à Angers avec un ami afin de le louer. 

Au même moment, nous étions à un dîner avec François et échangions sur les succès dans le prêt-à-porter tel que Levi’s, Eric Bompard ou encore From Future. On s’est rendu compte que ces trois marques avaient une singularité notable : elles étaient toutes les trois nées sur une verticale mono-matière. Levi’s pour la toile denim, Bompard et From Future pour le cachemire. De l’autre côté, aucune marque ne s'orientait exclusivement sur le velours côtelé. 

Nous étions à ce moment là en stage de fin d’étude et rêvions de créer quelque chose à deux. J’ai donc profité de ce prêt étudiant initialement destiné à l’appartement d’Angers pour démarrer Côtelé Paris

Lors d’un trajet sur les quais, on s’est dit : allez on se lance et on voit si ça prend ! On a donc lancé une campagne de précommande sur Ulule en février 2020 en proposant une veste de travail mixte en velours côtelé décliné en dix couleurs. 

Quand tu pitches ta boite / ton métier à ta grand-mère ça donne…

Côtelé Paris, c’est la marque de prêt-à-porter spécialisée dans le velours côtelé. L’idée c’est de reprendre cette matière que tu as porté toute ton enfance et que tu portes toujours mais en la modernisant, avec des coupes contemporaines et des couleurs détonantes. 

De plus, on cherche à faire des produits durables et respectueux de notre environnement. C’est pourquoi on utilise exclusivement du coton biologique, du plastique recyclé et travaillons avec des ateliers de confection audités à proximité de la France. 

Comment t’est venue l’idée de Côtelé Paris  ?

Le velours côtelé, c’est une matière qui traverse les générations et les classes sociales. De plus, c’est une matière résistante et confortable. Je suis persuadé que cette matière peut devenir à terme le concurrent direct du jean. Les possibilités sont immenses, dans le prêt-à-porter et même dans le mobilier de maison. 

Aussi, la mode est un secteur extrêmement concurrentiel. Des milliers de marques existent sur le marché et pour tirer son épingle du jeu, il faut absolument créer son aspérité. Cette aspérité que nous avons trouvée, c’est la spécialisation matière. 

Comment tu t’es financé ? Dette, levée de fonds, business angels, etc

Au démarrage, on a utilisé nos économies personnelles pour faire les premiers prototypes et monter la première campagne de crowdfunding. On a eu beaucoup de chance d’avoir nos amis qui nous ont aidés sur les shootings notamment. Les bénéfices générés par cette première campagne de crowdfunding nous ont permis de développer un premier site e-commerce et de créer du stock. 

Ensuite, nous avons eu recours à un peu de love money afin d’améliorer nos fonds propres. Désormais, nous sommes suivis par plusieurs banques qui nous font confiance. 

Les profils idéaux pour bosser avec toi ?

Des personnes enthousiastes, loyales et éveillées qui s’impliquent dans la croissance de la marque. 

Ta plus grosse galère ?

Les deux premières années de Côtelé ont été ponctuées par deux campagnes de précommandes qui ont généré près de 1.500 commandes - le tout pendant le confinement. On devait donc s’occuper de préparer toutes les commandes et de faire d’interminables allers-retours à la Poste qui était saturée. C’est donc à la fin de la deuxième campagne que nous nous sommes rapprochés d’un logisticien, ce qui nous a libérés un temps dingue ! 

Ta plus grande réussite ?

D’avoir monté une marque qui plaît avec mon meilleur ami, d’être libre de mes choix et de mon temps. 

Quelle est la marque que tu aurais aimé avoir créée ?

Décathlon. Je trouve cette marque incroyable. Le message est très fort : rendre le sport accessible à tous. L’histoire de cette marque est passionnante et trop méconnue selon moi. 

Le meilleur spot pour un déjeuner d’affaires ?

Ristorante National à Arts-et-Métiers. Tout est bien là-bas, le restaurant, le bar et le rooftop ! 

Décris nous ton bleu de travail (tenue de tous les jours)

Un pantalon cargo gris de Côtelé, un pull clair et une paire de baskets. Simple et efficace !

L’appréciation de professeur dans ton bulletin que tu n’oublieras jamais

Alexandre est un élève très curieux, qui a des facilités mais qui se repose sur ses lauriers. J’aurais pu faire une collection de cette appréciation durant toute ma scolarité ! J’ai toujours marqué un point d’honneur sur ma vie personnelle. C’est pour cette raison que j’étais sérieux en cours mais dès que je mettais un pas en dehors du lycée, c’était pour voir mes amis. 

3 personnes / personnalités que tu aimerais embaucher pour compléter ton équipe ? (célèbres ou pas, vivantes ou pas)

  • Yves Camdeborde (Chef cuisinier) : Cette figure emblématique de la gastronomie parisienne a créé des lieux exceptionnels et a su s’entourer de personnes remarquables. C’est également une personne humble et toujours soucieuse de l’avis de ses clients alors que sa réputation n’est plus à faire. Ses établissements sont des institutions et tout ce qu’il propose est simple et excellent - ils sont même devenus notre point de rendez-vous à mes amis et moi. 
  • Nicolas Santi-Weil (CEO d’AMI) : Ancien directeur de production pendant les premières années de The Kooples, il a ensuite développé un empire avec la marque AMI, notamment grâce à sa diligence. Ayant eu la chance de petit-déjeuner avec lui cette année, c’est également une personne abordable et très charismatique.
  • Rafael Nadal (Joueur de tennis) : Certainement la personne qui m’inspire le plus depuis mon enfance. Sa discipline, sa disponibilité, son humilité et sa simplicité font de lui une personne hors du commun - sans même parler de son talent indiscutable

Ton moment idéal

Au soleil, sur la plage avec mes amis. Sinon, au TCP - mon club de tennis. 

Désigne 3 personnes que l'on devrait contacter pour se prêter à notre petit portrait !

  • Guillaume Alcan, le cofondateur de M. Moustache, notre mentor depuis un an désormais.
  • Allan Marcin, le cofondateur de la marque Bien Paris, une très belle marque de décoration. 
  • Wallerand Moullé Berteaux, le cofondateur du Crayon - un jeune média indépendant. 

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

À VOIR AUSSI

Rejoignez la newsletter mensuelle des tendances D2C !

Qui sommes-nous ?

Digital Native Group est un groupe de conseil spécialisé dans les secteurs Consumer et Retail.

Nous accompagnons les leaders et dirigeants visionnaires à transformer de bons produits et de bonnes idées en grandes marques leaders de leur marché.

CONTACTEZ-NOUS

Nos dernières publications

Petit Portrait de Maëva Couderc

Petit Portrait de Maëva Couderc

La mode inclusive : une niche qui n’en est plus une ?

La mode inclusive : une niche qui n’en est plus une ?

Petit Portrait de Noémie Pélékhine

Petit Portrait de Noémie Pélékhine

Notre newsletter

Ne manquez rien de l’actualité sur les nouveaux modèles d’entreprise dans les secteurs Consumer et Retail.

Rejoignez plus de 10 000 décideurs, leaders et passionnés des modes de consommation de demain.